LE MOT DU PROVISEUR

Le lycée Guébré-Mariam n’est pas une institution comme une autre, que ce soit pour le système éducatif éthiopien ou pour la France. Lorsque sa création fut souhaitée par les autorités éthiopiennes en 1947 pour contribuer à la formation d’une nouvelle élite ouverte sur le monde, le gouvernement français accepta bien volontiers de soutenir le projet.

Durant les soixante-quinze dernières années, le lycée a poursuivi son œuvre et permis à des milliers d’enfants éthiopiens d’accéder à un enseignement de grande qualité, identique à celui offert aux enfants français par notre système éducatif.

Car apprendre au lycée franco-éthiopien, ce n’est pas seulement acquérir des compétences et des savoirs reconnus. C’est aussi s’ouvrir à la diversité culturelle du monde, grâce aux enseignements dispensés mais aussi grâce au brassage social des élèves et des enseignants qui le fréquentent.

Apprendre à Guébré-Mariam, c’est comprendre que la diversité est une richesse qui peut s’épanouir grâce aux principes et valeurs qui fondent le système éducatif français : la liberté, l’égalité, la fraternité, la laïcité, terreaux de l’apprentissage d’une vie de citoyens responsables.

Les professeurs et l’ensemble des personnels qui les accompagnent au quotidien font vivre et rayonner le lycée depuis sa création. Ce sont des femmes et des hommes remarquables, dévoués, profondément engagés dans leur mission.

Ils bénéficient du soutien indéfectible de la Mission laïque française et de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger qui ont toujours cru en ce lycée et en ont fait le grand établissement scolaire qu’il est aujourd’hui.

Cette double tutelle est avant tout un double parrainage qui fait du lycée Guébré-Mariam l’établissement le plus soutenu du réseau.

Si nos deux pays s’engagent autant en faveur du lycée Guébré-Mariam, c’est parce que nous savons le rôle essentiel qu’il doit continuer de jouer.

La triple vocation du lycée lui donne une place majeure pour appuyer les efforts du gouvernement éthiopien :

  • En accueillant 70 % d’enfants éthiopiens, qui ont ainsi accès à une éducation trilingue de grande qualité, qui leur ouvre les portes des meilleures universités, il contribue de façon majeure à la formation des élites dont le pays a besoin.
  • En offrant une éducation en français, conforme aux exigences du ministère français de l’Éducation nationale, il permet aux Français installés en Ethiopie de scolariser leurs enfants dans les meilleures conditions.
  • Enfin, la présence d’un lycée francophone dans la capitale de l’Afrique, contribue au rayonnement et à l’attractivité d’Addis-Abeba, en permettant notamment l’accueil des enfants des nombreux diplomates francophones qui travaillent à l’Union africaine ou dans les ambassades.

Au sein de cette institution historique, tous nos efforts portent sur la préparation des élèves qui nous sont confiés à envisager l’avenir avec volonté, confiance et générosité.

                                                                                                                    Le proviseur